Groupe partage d’Evangile

Prochaine rencontre : le lundi 8 janvier à 17h  à Saint-François-Xavier

RENCONTRE PARTAGE D’EVANGILE
Paroisse Saint-François-Xavier
Marseille le 15 Novembre 2017

Les 11 personnes participantes ont échangé sur les BEATITUDES, Mt 5. 3-15, en nous
appuyant sur l’homélie de Monseigneur MOUISSE, du jour de la Toussaint à N.D. de la Garde.
Voici quelques réflexions des uns et des autres, en résumé
– C’est Dieu qui nous parle par Jésus. Il salue d’abord les pauvres :
– « Je vous remercie par votre dignité et je vous accompagne dans votre souffrance »
– C’est une ouverture nouvelle. Dieu compte sur nous. Il a des sentiments comme nous..
– Dieu propose à l’homme un horizon d’amour.
– Dieu veut agir toujours agir à travers les hommes/femmes. Il est toujours à nos côtés.
– Dieu attend que nous le laissions entrer dans notre vie, et c’est là que s’opère un
changement d’attitude. Ainsi je deviens le doux qui fait changer le violent ;
Je deviens celui qui sait pardonner, car c’est Lui qui vit et agit par moi.
– Ce texte évangélique avec certaines traductions a produit beaucoup d’intransigeances
avec les incroyants. (Heureux les pauvres… )
– Dans la Bible de Chouraki on ne parle pas des bienheureux, mais d’aller « en avant »…
– Les béatitudes ne doivent pas être une attitude passive. Je préfère l’expression DEBOUT à celle de bienheureux. En effet  » la gloire de Dieu, c’est l’homme debout ! »
– Pauvres, nous le sommes tous. On est pauvre non seulement en ce qui concerne les biens matériels, mais sur tous les plans.
– Etre pauvre c’est être totalement dans les mains de Dieu. Il peut faire de nous ce qu’il veut en faire : que l’homme devienne ce que Dieu veut transformer en lui : le Christ vivant en lui.
On n ‘a jamais fini de se convertir. C’est Lui qui vient nous modeler.
Je ressens le Christ comme chemin pour me ramener vers le Père et mes frères/soeurs.
-Un petit débat s’en suit sur la perception personnelle, de centrer la présence. L’action du Christ plus que celle de Dieu le Père, perçu plus lointain. « Je ressens plus le Christ comme chemin pour nous ramener vers le Père »
Nous échangeons également sur la difficulté théologique et rationnelle pour pouvoir
comprendre le mystère de la Trinité dans la vie de notre foi…
– On évoque le parallélisme possible entre Les Béatitudes et les oeuvres de Miséricorde.
Il peut se comprendre comme un programme de notre vie chrétienne…
– J’imagine le Christ regardant cette immense foule de tous les temps en disant :
« Je vous remercie de rayonner mon bonheur  »
– Nous reprenons la fin du sermon de Monseigneur Mouisse : Heureux sommes-nous dans notre marche au coeur de cette immense foule sous le regard de notre « Bonne Mère », nous découvrons la présence du Ressuscité à nos côtés »
– Nous finissons la rencontre avec la confirmation de notre foi par le Credo.

NB. Nous prévoyons la prochaine réunion pour le 13 Décembre 2017
PS. Merci de suggérer quelques thèmes pour la prochaine rencontre